Givres

Lorsque nous sommes allés jusqu’au bout de cette jetée, dans un blanc matin de février, j’osais à peine te regarder de peur que le charme ne cesse, de peur que tu ne disparaisses. Je me tenais à tes côtés, juste un peu en retrait. Tu voulais voir si le ciel touchait le lacet si l’airPoursuivre la lecture de « Givres »

Publicité

Ad personam

Il avait sorti sa dernière clope. Un peu comme son dernier espoir. Il tapotait ses poches et cherchait de quoi l’allumer. Tout sonné qu’il était. Il s’était assis à même le trottoir. Il se foutait pas mal des autres et de leur regard. Quand il avait appris la nouvelle, il avait voulu prendre l’air dansPoursuivre la lecture de « Ad personam »

Un drôle de voyage

Le froid tombait dehors et moi dans l’ennui Nous étions de visite chez pépé et mamie et pourtant, du haut de mon jeune âge, quatre murs, ce n’est pas un paysage. Voyant cela, une voix tonna. On irait ramasser des chats teignes, avait dit le colosse qui me servait de pépé. Je me gausse. QuellePoursuivre la lecture de « Un drôle de voyage »

À l’auberge sans nom

C’était une auberge modeste, nul besoin d’y porter la veste. Perdue dans un hameau coquet qui s’ouvrait sur les forêts. Nous nous y trouvions attablés. Nous nous partagions les mets, nous suspendions les heures. J’y ai connu de merveilleuses saveurs. Nous mêlions nos doigts comme on jongle. Elle aimait jouer avec le bout de mesPoursuivre la lecture de « À l’auberge sans nom »

Escargot

Nous ne partageons plus nos nuits,
ni nos soupirs entremêlés de vie.
Envolés les rires et nos petits bonheurs.
Nous ne mélangeons plus nos heures.

Alice

Si tu es perdue dans tes cauchemars Ne me cherche pas au delà de l’horizon et peu importe la raison, être heureux est un art. Je suis auprès de toi depuis le début Personne n’a le droit de te traiter comme un rebut Il ne tient qu’à toi de me voir. Saisis cette main, cetPoursuivre la lecture de « Alice »

Péché

Un plaisir. Un moment
plein, entier, vrai sans chichi
ni dentelles. Les va-et-vient l’avaient essoufflé.